Of Fire and Stars

D’Audrey Coulthurst. (En anglais.)

CVT_Of-Fire-and-Stars_5931

Le genre du livre, ‘médiéval fantastique’ si je me fie aux étiquettes, n’est pas franchement le genre que je préfère. Les scènes de guerres et les conflits politiques sur fond de chevalerie et royauté ne m’intéressent pas. Et sur fond moderne aussi, pendant que j’y pense.

Ce livre, je l’ai prit parce que la couverture était jolie, et parce que l’histoire d’amour contrarié se jouait entre deux femmes, pour changer un peu.

Denna est la princesse d’un royaume voisin promise très jeune au prince de Mynaria, Thandi. Elle a passé sa vie à se préparer, elle est dévouée à son devoir pour la sécurité de son royaume d’enfance et celui dont elle sera reine, et elle sait se servir de sa tête. Le problème, c’est qu’elle possède le pouvoir de contrôler le feu, pouvoir qui enfle et menace de lui faire perdre le contrôle lorsqu’elle se trouve à Mynaria, royaume qui n’apprécie pas la magie et où les pratiquants sont persécutés.

Mare est la princesse de Mynaria, n’aime que les chevaux qu’elle dresse, et sortir en douce du château pour aller dans les pubs de la ville, là où personne ne la reconnaît. Elle est ravie de voir quelqu’un d’autre faire le gros du travail protocolaire à sa place, mais pas du tout de se retrouver à donner des leçons d’équitations à Denna.

Mais le conflit entre magiciens et ceux qui les détestent empire jusqu’à atteindre le château. Denna et Mare veulent empêcher une guerre qui se prépare contre un royaume qui pourrait être innocent, apprennent à se connaître, et tombent amoureuses. Sauf que ça ne peut aller nul part, puisque Denna est promise au frère de Mare, et qu’elle est aussi très préoccupée par la peur de voir son pouvoir être découvert.

Comme le point de vue passe de l’une à l’autre à chaque chapitre (et à la première personne), le blabla politiques, les manipulations, les interrogatoires, et tout le toutim, on ne le voit pas. Pour moi, ça ne m’a pas ennuyé, mais pour quelqu’un d’autre, ça pourrait manquer.

Ce qui m’a déçu dans ce livre, c’est que l’action met du temps à arriver, l’intrigue étant surtout sur les princesses cherchant des réponses, sans aller bien loin. Il faudra attendre le final pour qu’elles se bougent vraiment.

Par contre, je n’ai rien à redire sur le développement de leur relation. Ce n’est pas un coup de foudre, pas de ‘je t’aime’ deux secondes après la rencontre. Elles partent du mauvais pied, et le temps est prit pour qu’elles fassent connaissances et voient au-delà de leurs a priori. Leur plus gros obstacle n’est pas l’homophobie, qui n’existe pas dans cet univers, mais Thandi et le protocole.

Bref, un bon livre si on recherche une romance contrariée bien développée sur le décor d’une guerre qui menace et un ennemi à trouver, mais un risque de déception si on espère un ensemble politique médiéval et fantastique plus présent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.