Disparitions à Versailles: 1 (Agents Virtu’elles) , Virginie Platel

viturelle

Je sais que la plupart des lecteurs l’ont aimé, mais c’était décevant. Gros spoil à la fin de la critique, faites attention.

L’histoire : Elfi, passionnée d’art qui a quitté son travail au Louvre pour suivre son mari dans le Sud reçoit une proposition pour voyager dans le temps avec une autre femme, Ines. Ça tombe bien, son tableau préféré a disparu de l’histoire, et elle va se servir de l’opportunité pour réparer le cours du temps.

Dû au point de vue entièrement limité à Elfi, Ines est quasiment un mystère pas très développé. Ça n’aide pas que les deux personnages sont dit avoir tel ou tel trait, au lieu d’être montré.

Lire la suite

Publicités

House of Whispers (Ellie Jordan 5),J.L. Bryan)

CVT_House-of-whispers_8445

Ellie et Stacey affrontent les fantômes célèbres de leur ville, et cette nouvelle boîte qui veut racheter leur agence. Sur qui on en apprend un peu plus, surtout sur leur méthode et leur objectif.
La pause recherche commence à devenir répétitif, mais l’auteur continue de surprendre sur les mobiles et les identités des fantômes dangereux, avec un final toujours prenant.
Par contre, Ellie devient presque surhumaine avec sa capacité à être énormément blessée sans que ça n’ait vraiment de conséquence durable.

(Lien Babelio)

French Kissing, Episode 1, Harper Bliss

CVT_French-Kissing-Pilot-Episode_5287

Un court résumé serait : 3 couples (toutes lesbiennes, c’est Harper Bliss) et les complications amoureuses. Pour développer sans que ça soit trop brouillon (parce qu’il y en a, du monde.) :

Dans l’agence de Relation Publique, on a : Claire (co-fondatrice célibataire), Juliette (l’autre co-fondatrice en couple/quasi mariée), Steph (la jeune qui enchaîne les coups d’un soir, qui va gérer son premier gros dossier), et Sybille (la nouvelle secrétaire, copie plus jeune de la femme de Juliette).

Dans l’hôpital, on a : Margot (chirurgienne qui se remet d’une rupture), et Nadia (la femme de Juliette.). Va apparaître, basé sur l’extrait de l’épisode 2 offert dans cette édition: Inez, l’ex de Margot.

Et la politicienne de droite, la cliente de Steph : Dominique (plus âgée qu’elle, mère de famille et cocue).

Pour ce qui est de l’intrigue : Claire et Margot s’en tirent bien, elles doivent juste apprendre à se connaître et gérer l’emploi du temps de Margot. Du moins, jusqu’à ce qu’Inez se pointe.

Steph et Dominique ont la liaison interdite qui pourrait ruiner la popularité de la candidate, favorite des élections.

Juliette et Nadia sont au bord de la rupture, Juliette ayant du mal avec la charge de travail de Nadia, quand elle lui a fait le même coup lorsqu’elle montait sa boîte avec Claire.

Et tout ça en France. Pour rappeler qu’elles sont normalement françaises, elles parlent parfois français, des petites phrases ici et là, et c’est un peu ridicule. Ensuite, c’est tout ce qu’il se passe. On s’attend aux tromperies, aux disputes, possible ruptures et rabibochage à venir pour les autres épisodes. Peut-être que je me suis ennuyée parce que c’était le premier épisode, et que les premiers épisodes sont là pour poser le décor.

Et je réalise que c’est étrange de dire qu’il ne se passe pas grand-chose quand il y a ces couples qui se forment (ou déforment), mais j’aurais aimé quelque chose de plus.

Sortir un peu du cadre sentimentale pour avoir au moins un coup d’œil sur leur vie professionnelle. Dominique, par exemple. C’est la seule dont on n’a pas le point de vue, et c’est la conservatrice de droite bisexuelle qui a ses propres problèmes de couple et de politique, et ça aurait été bien de voir sa position. (Qui, si ça se trouve, arrive dans les autres épisodes.)

L’objectif de ce premier épisode, et peut-être de la série, c’est priorité aux relations. Ce qui pourrait suffire à beaucoup. Mais pas pour moi.

Last Call: A twisty, fun PI Mystery(The Janet Black Mystery Series), Libby Kirsch

CVT_Last-Call-A-twisty-fun-PI-Mystery-The-Janet-Blac_3642

Un meurtre est arrivé près de son bar, et c’est son petit ami qui est suspecté. Janet Black mène l’enquête pour connaître la vérité.

Bon, j’ai pas vraiment trouvé la partie ‘fun’. A part ça, c’était un très bon mystère. Tellement de suspects possibles, le suspens est maintenu jusqu’au bout.

(Lien Babelio)

(Tout ça pour ça? Oui. Hé, j’ai dit il y a quelques billets/mois plus tôt, j’arrive pas à faire de longues critiques. )

 

 

Les Amantes de Las Nieves,Sylvie Geroux

41i0ylAwH9L._SX195_

Dans certains livres, on sent que le couple a été pensé avant l’intrigue qui n’est là que pour justifier de la rencontre ou du passage d’amies à amantes. Oui, c’est l’idée, et c’est assumé. Mais n’empêche qu’une intrigue tout autant travaillée rajoute un gros plus à l’ensemble, et c’est ce que j’ai trouvé dans Les Amantes de las Nieves. Bonne histoire de fantôme qui va avec des personnages bien écrit, passé ou présent.

(Lien Babelio)

Marriage of Unconvenience, Chelsea M. Cameron

C’est la couverture qui m’a fait craquer.

CVT_Marriage-of-Unconvenience_6789

L’histoire : Lauren est fauchée et a besoin d’argent. Sa meilleure amie Cara a aussi besoin d’argent pour ses études. Et la grand-mère de Lauren, qui était riche, a posé une condition pour que sa petite-fille touche son héritage : être mariée.

La solution est toute simple, et l’intrigue cousue de fil blanc. Ce genre d’histoire ne se termine jamais en ‘et ils/elles divorcèrent en se partageant le pactole.’ Mais c’est là l’intérêt, lire une romance qui finit bien.

Et c’est exactement ce qui est donné ici. Une histoire où tout va bien, où le seul conflit est ‘mais elle est hétéro, ça n’arrivera jamais !’ (et on se doute bien que si). Et c’est le petit bémol que je mettrais. Tous les obstacles sont réglés en deux secondes, et encore, faut qu’ils se pointent.

Même la coloc désagréable, qui n’est dévoilée comme telle qu’après coup, comme si les exemples donnés par l’auteure/le personnage pour la détester n’étaient trouvés qu’en cours de route.

En bref, c’est une romance toute mignonne qui fait passer un agréable moment.

(Lien Babelio)

Ellie Jordan (Ghost Trapper série), J.L. Bryan

51AkADw+h2L._SX195_

Le livre était dans un coffret avec les deux livres suivant, la critique s’applique aux trois. le positif : on accroche bien aux personnages, les fantômes sont super, l’univers bien développé, et chaque dénouement a été très prenant, impossible d’arrêter avant la fin.
Le négatif, qui pourrait tout simplement être une faille d’Ellie, le personnage principal : arrête de laisser les gosses dormir dans leur chambre quand tu sais que la menace est réelle !

(Lien Babelio)

20 livres dans l’année?

(Wheeeee! 2 en un jour!) (Et y’en a d’autres en fil d’attente.)

Donc, j’avais dit en début d’année que je me donnais le défi de lire 20 livres avant 2020. Ce qui semblait pas beaucoup, mais faut bien reprendre l’habitude. J’en suis à 10, là, donc on a un bon rythme (écrivit-elle le premier Août). Et je vais prendre ce billet pour suivre tous ceux qui sont fait, vu que j’ai pas fait une critique à chaque fois.

  1. The Crawling Darkness (Ellie Jordan 3), J.L. Bryan.
  2. Les Montagnes Hallucinées, Howard Phillips Lovecraft.
  3. Mea Culpa et autres nouvelles, Charlotte Bouillon.
  4. Discworld 4: Mort, Terry Pratchett.
  5. Terminal (Ellie Jordan 4), J.L. Bryan.
  6. Last Call (Janet Black Mystery 1), Libby Kirsch.
  7. Marriage of Unconvenience, Chelsea M. Cameron.
  8. Good Omens, Terry Pratchett et Neil Gaiman.
  9. House of Whispers (Ellie Jordan 5), J.L. Bryan.
  10. Discworld 5: Sourcery, Terry Pratchett.
  11. French Kissing, Episode 1, Harper Bliss
  12. Disparitions à Versailles: 1 (Agents Virtu’elles) , Virginie Platel

 

Je compte pas le script de Good Omens (la série), ni le livre tv companion (dans la langue) qui soit dit en passant est magnifique, avec de superbes photos.

(Si ce billet est épinglé, c’est que j’ai trouvé comment faire. Sinon, il risque pas d’être trop enterré. Je crois que j’ai trouvé. Et comment changer la couleur du texte aussi. J’aime bien le violet.)

Ash, Malinda Lo

(Je vais mettre les critiques déjà faites ici, histoire de ressusciter le truc.)

cvt_ASHBY-LO-MALINDAAUTHORPaperback-Oct-2010_1659

J’ai voulu aimé, mais je me suis ennuyée. Beaucoup de scènes qui semblent se répéter, et de temps passé à attendre, avec au final l’impression qu’il ne se passe pas grand-chose. J’allais abandonner quand je me suis rappelée que ce livre m’avait été recommandé pour être une version LGBT+ de Cendrillon. Alors j’ai continué, en me demandant de plus en plus si j’avais mal compris. Si cette Cendrillon devait avoir une étiquette, ça serait, je suppose, Bi. N’empêche que son histoire avec le personnage masculin est plus développée qu’avec le féminin.

(Sur la page Babelio: https://www.babelio.com/livres/Lo-Ash/340437/critiques/1829230)

Charmed 2018 1×11 Witch Perfect

Un professeur de musique timide entre dans une boutique d’antiquité en Grèce, et repère un très vieux diapason à bouche en vitrine. Pendant que le vendeur s’éloigne pour répondre au téléphone, le type souffle dans l’instrument, qui libère un nuage vert et noir qui prend possession de son corps.

Le démon du jour s’en va en emportant le diapason et dégageant beaucoup plus de confiance en lui que le professeur.

Lire la suite